Outils de mobilisation citoyenne : vers une amélioration du système de gouvernance locale en Géorgie

  • Envoyer par mail
  • Imprimer
  • Facebook
Votre E-Mail *

"Les collectivités territoriales devraient s'appuyer sur un cadre qui leur permet d'être attentifs à leurs citoyens, d'analyser leurs idées, et de veiller à ce que leurs voix soient prises en compte dans les décisions." a déclaré David Narmania, chef de la délégation géorgienne auprès du Congrès et maire de Tbilissi, lors de son allocution devant les participants à la conférence " Institutionnalisation de la participation citoyenne: un instrument au service de la gouvernance démocratique". Cet évènement,organisé conjointement par le Congrès et l'Association nationale des collectivités locales de la Géorgie,a servi de plate-forme pour analyser la mise en place de la gouvernance locale en Géorgie et l'efficacité des mécanismes institutionnalisés de participation citoyenne qui facilitent l' "obtention de résultats durables et réalistes ", comme l'a déclaré Carlo Natale, chef adjoint de la délégation de l'Union  européenne auprès de la Géorgie. Examinant les bonnes pratiques en Géorgie et en Europe,des représentants des autorités centrales et locales et de la société civile,des experts et des membres du Congrès ont partagé leurs points de vue sur les modifications du "Code de l'autonomie locale". Ces discussions se traduiront par des "résultats tangibles pour les citoyens", a estimé Irakli Matkava premier vice-ministre du Développement régional et des infrastructures, et nourriront le débat sur l'élaboration d'une nouvelle stratégie de décentralisation.